Onze Bombonnais décédés pendant la première guerre mondiale: 

Monument-Bombon

La plaque du monument comprend 22 noms, elle pourrait peutêtre en compter 33
Pourquoi les noms de onze Bombonnais morts pour la France ne s'y trouvent pas ?
Il s'agit pour certains de Bombonnais qui sont nés à Bombon, mais se sont mariés dans une autre commune où vivait leur famille à l'époque de leur mobilisation et qui en partant pour le front ont donné le nom et l'adresse de la personne à prévenir en cas de blessure grave ou de décès (adresse dans une autre commune).
Inversement plusieurs, quoique nés ailleurs, avaient leur famille à Bombon: soit leurs parents, soit leur veuve et parfois leurs enfants résidaient à Bombon. On trouve pour certains leurs noms sur des tombes du cimetière de Bombon.
Pour chacun nous précisons son  grade, son régiment, ses dates et lieux de naissance et de décès. Ils ont tous été déclarés "Mort pour la France - MPLF" à la suite d'un jugement officiel. 
 
BOURDIN Robert-René
Né le 11 janvier 1890 à Bombon
de BOURDIN Céleste cultivateur et de CHRÉTIEN Clotilde (27ans)
Maréchal des Logis Chef au 259e Régiment d’Artillerie
MPLF le 26 octobre 1916 à Dompierre ( Oise), des suites d’une maladie contractée en service commandé.
Décès transcrit le 15 décembre 1916 à Mormant.
Un autre BOURDIN était fermier à Bombon en 1908 et avait expérimenté le vaccin Behring contre la tuberculose bovine.
BOUVIER René
Né le 6 aout 1898 à Bombon sous le nom de CAILLAT René reconnu par BOUVIER Hector et légitimé lors de son mariage avec CAILLAT  Eugénie le 24 septembre 1898 à Bombon.
2e classe au 49e Bataillon de Chasseurs.
MPLF le 11 aout 1918 à Davenescourt (Somme), tué à l’ennemi.
Décès transcrit le 10 janvier 1919 à Diant (Seine et Marne)
COLINET Léon 
Né le 15 mars 1882 aux Écrennes de COLINET Henri et de FLEURY Omerine
2e Classe au 76e RI, 11e Cie
MPLF le 27 septembre 1916, tué à l’ennemi à Bouchavesnes (Somme)
Décès transcrit à Bombon le 21 octobre 1921
DURIOT Alexandre, mort le 14 octobre 1914,  (lien pour voir sa tombe à Bombon)
Né le 20 septembre 1882 à Chatillon-Laborde et marié à la Bombonnaise Clémence BEIRENS,
2e classe au 146e RI
MPLF le 14 octobre 1914, tué à l'ennemi à Hébusterne (Pas de Calais)
Décès transcrit à Mortcerf (Seine et Marne)
JORAND André 
Né le 31 septembre 1885 à Paris Seine
2e classe au 360e RI
MPLF le 2 octobre 1914, tué à l’ennemi, à Oppy (Pas de Calais)
Décès transcrit le 2 aout 1921 à Bombon
LEMOINE Raoul Marius Bernard, (lien pour voir sa tombe)
Né le 19 octobre 1896 à Nanteuil le Haudoin (Oise) de LEMOINE Armand garçon boucher, et de PERROT Clotilde, Augustine mariés à Bombon le 16 juillet 1895
2e Classe au 173e RI 
MPLF le 16 aout 1918, pendant le naufrage du navire "Le Balkan" torpillé en Méditerannée au large de Calvi
MARCHAL Maurice
Né le 16 janvier 1892 à Bombon de Marchal Albert manouvrier, domicilié aux Trayants et de Depresle Berthe (22 ans)  
Sergent au 146e RI
MPLF 6 juillet 1916 à Cerisy-Gayssy (Somme) des suites de ses blessures
Décès transcrit le 2 septembre 1916 à Le Chatelet en Brie
MARCHAL René Marcel
Né le 17 octobre 1893 à Bombon
de Marchal Albert, garde particulier et de Depresle Berthe (23ans)
2e Classe au 76e d’Infanterie
MPLF le 21 octobre 1916 à l’hôpital de la Salpétrière à Paris des suites de ses blessures
Décès transcrit à son domicile à Le Chatelet en Brie (sans date)
PONOT Auguste Désiré
Né le 11 octobre 1878 à Bombon de PONOT Jules Désiré charbonnier à Maincy et de 
Rosalie THOMAS résidante à La Garenne de la Tuilerie à Bombon- Témoin Louis Thomas boulanger à Bombon
1ere Classe au 313e RI
MPLF le 16 avril 1917 tué à l’ennemi à La ville aux bois (Aisne)
Sépulture: n°494 à nécropole de Berry-au-Bac (Aisne)
Décès transcrit le 5 janvier 1918 à Paris 11e
RICHET Louis, né sous le nom de BASTIN, et légitimé par le mariage à Champeaux le 6 février 1898 de Joseph Marie Richet et de Louise Bastin.
Né le 26 décembre 1892 à Bombon
Caporal au 31e d’Infanterie
MPLF le 14 septembre 1916, tué à l’ennemi  à Bouchavesnes (Somme)
Décès transcrit le 10 juillet 1918 à Melun
SIMÉON Henri (Louis), 4/5 septembre 1916. (voir sa tombe à Bombon)
Né le 23 octobre 1875 à Paris XIVe (Seine). Il s'était marié le 22 avril 1901 à Bombon à Claire PERROT.
Caporal au 98e RIT
MPLF le 5 septembre 1916, tué à l'ennemi, au tunnel de Tavannes (Meuse). Il a sa tombe à FLEURY, Nécropole nationale de Douaumont. Tombe n°5242.
Décès transcrit le 5 novembre 1918 à Epinay sur Seine.
Parmi ceux qui sont nés à Bombon plusieurs avaient changé de domicile pour une autre commune avant leur mobilisation ce qui explique qu'ils aient été omis à Bombon et repérés ailleurs: Bouvier à Diant, les deux frères Marchal au Châtelet en Brie, Ponot à Paris et Richet à Melun, certains sont restés sans être inscrits sur un monument.
  
Les domiciles sont rarement indiqués dans les actes de naissance: La famille Marchal résidait aux Trayants en 1892, mais l’étaient-ils encore en 1914 ?  Les Ponot/Thomas étaient à La Garenne de la Tuilerie en 1878, mais la famille résidait à Paris pendant la guerre.
A ces Bombonnais morts à la Grande guerre ne figurant pas sur la plaque du Monument aux morts de la commune, il faut aussi ajouter deux autres tombés lors de la deuxieme guerre mondiale: Henri, Auguste LECREUX et René, Eugène LIGAULT.
Si leurs descendants ou aparentés ont des informations à donner sur cette liste ou sur tel ou tel de ses membres, ils peuvent les ajouter en écrivant un commentaire.
(note: cette liste résulte d'une enquête conduite par M. le Maire et par le repérage de tombes au cimetière de la commune)