Le Monde.fr   un article du journaliste Marc Guéniat qui enquête à Bombon

Un château, héritage d’Houphouët-Boigny, sème la zizanie dans un village français

La veuve du premier président ivoirien s’estime spoliée de la succession. Sa lutte divise le petit village de Bombon, où le « Vieux » avait acquis un château du XVIIe siècle.

30.12.2016 à 14:17

On pourra acheter "Le Monde- Afrique" ou rechercher l'article par le lien : Zizanie autour du château

Qu'en retiendront les Bombonais ? La propriété de la SCI Domaine du Chateau appartient à la famille Grunitzky, qui sont les descendants du 2e Président du Togo, Nicolas Grunitzky. La Présidente de l'Association qui garde la mémoire du Président est sa fille Isabelle. C'est à Isabelle que quelques semaines avant sa mort (7 décembre 1993) le président Houphouet Boigny "revendit" le château de Bombon. Le co-gérant de la SCI du château est son frère Jacques Grunitzky. Cette SCI a été créée en septembre 1993.

MT-Brou

Mais la veuve d'Houphouet Boigny (sa 2e épouse depuis 1952) conteste cette "vente" au motif qu'elle s'est réalisée sans qu'elle soit consultée. Marie-Thérèse Brou a en 2013 porté plainte à la justice et demande son annulation. En effet selon elle, son mari aurait dû lui verser 10 millions de francs de 1993, soit la moitié de la transaction. Il est vrai que son Président de mari avait acheté le château de Bombon en avril 1985 en déclarant qu'il était marié avec elle sous le régime de la communauté et qu'aucun document ne légalise leur séparation entre l'achat en 1985 et la vente en 1993.

Il s'en suit que le Tribunal de Paris devra prendre une décision, mais compte tenu des nombreuses parties intéressées à la succession y compris un ex-notaire parisien et l'Etat Ivoirien, le jugement risque de prendre  beaucoup de temps avant d'être prononcé.

Les Bombonais liront avec intérêt la totalité de l'article de Marc Guéniat sur Le Monde-Afrique d'aujourd'hui 30 décembre 2016. Ils peuvent aussi ajouter des commentaires au bas de la page de ce blog.

L'article cite le maire de Bombon, parle de son prédécesseur, de Marlène Meleck intendante du château depuis 1975 et d'autres témoignages locaux comme celui de Richard Briois.