21 novembre 2017

UN HÉROS OUBLIÉ - ALEXANDRE DURIOT

ALEXANDRE DURIOT S'ÉTAIT MARIÉ À CLÉMENCE BEIRENS, UNE BOMBONNAISE  Il est Mort pour la France, tué à l'ennemi le 14 octobre 1914 à Hébuterne dans le Pas de Calais  Il avait 32 ans et n'était marié à Clémence que depuis 5 ans et demi. Ils s'étaient unis à la mairie de Bombon le 29 avril 1909. Bizarement le décès d'Alexandre a été signalé à la commune de Mortcerf, c'était probablement là que vivait Clémence au début de la mobilisation d'Alexandre, chez ses employeurs ou sa belle famille. En effet, Alexandre est né à... [Lire la suite]

03 mai 2017

SOLDATS DE BOMBON MORTS EN 1917 - LES DEUX HENRI

L'ANNÉE 1917 DEUX BOMBONNAIS SONT MORTS POUR LA FRANCE LE 26 MAI à RAPECH EN SERBIE: HENRI MASSON & LE 20 JUILLET DEVANT CERNAY DANS L'AISNE: HENRI DUVERNOY Henri (Eugène) MASSON né le 20 juin 1890 à Bombon, Soldat de 2e Classe au 56e Régiment d'Infanterie Coloniale, mort pour la France des suites de blessure de guerre le 26 mai 1917 à Rapech (SERBIE). Le 56e RIC est issu du 6e RMIC Le 6e Régiment Mixte d'Infanterie Coloniale a été formé de 2 bataillons Sénégalais du Maroc ( Niibaudeau et Simonin) et du Bataillon Chabbert du... [Lire la suite]
30 janvier 2016

LES SOLDATS DE BOMBON TUÉS EN 1916

CINQ SOLDATS DE BOMBON SONT MORTS POUR LA FRANCE ENTRE LE 15 JUILLET ET LE 8 SEPTEMBRE 1916 SEULS QUATRE D'ENTRE EUX ONT LEUR NOM SUR LE MONUMENT AUX MORTS DE BOMBON: IL FAUDRAIT RAJOUTER HENRI SIMÉON ILS ONT TOUS COMBATTU POUR DÉFENDRE VERDUN, TROIS Y SONT MORTS, SEULS DEUX D'ENTRE EUX SONT TUÉS AU DÉBUT DE LA BATAILLE DE LA SOMME   Lucien (Théophile) MINOT né le 14 avril 1887 à Limon (Nièvre), Soldat de 2e Classe au 3e Régiment de Marche de Zouaves, mort pour la France le 15 juillet 1916, sus à l'ennemi au combat de... [Lire la suite]
13 novembre 2014

0NZE NOVEMBRE 2014 - LA COMMUNE DE BOMBON HONORE SES SOLDATS

LA COMMUNE DE BOMBON A ORNÉ DE DRAPEAUX LE MONUMENT AUX MORTS ET FLEURI LES TOMBES DE SES ENFANTS MORTS AU CHAMP D'HONNEUR. LES GERBES TRICOLORES DÉPOSÉES AU MONUMENT AUX MORTS   À gauche la gerbe de la commune de Bombon, à droite celle des Anciens combattants de la Plaine Briarde  Cette année les neufs Bombonnais tombés en 1914 en seulement 4 mois ont été plus particulièrement honorés. PERSON Paul 24 aout 14 Meurthe et Moselle -  CHERTEMPS Jules 6 septembre 14 Meurthe et Moselle -  DUVERNOY Emile... [Lire la suite]
02 novembre 2014

QUATRE BOMBONNAIS MORTS LES 23-25 SEPTEMBRE 1914

TROIS SONT MORTS LE MÊME JOUR, UN QUATRIÈME LE SUR-LENDEMAIN.  Emile (Jules) PERROT né le 21 mai 1885 à Bombon, Tambour au 346e Rgt d'Infanterie, mort pour la France, tué à l'ennemi le mercredi 23 septembre 1914 à Lironville (Meurthe et Moselle). Ses cendres se trouvent en la Nécropole nationale de Lironville, tombe n° 15. La famille Perrot fut au 30 rue Grande, c'était un café-restaurant et en même temps un commerce de nouveautés, tissus, draperies. Lucien, Charles, Émilien,  COSSU né le 4 septembre... [Lire la suite]
25 octobre 2014

FEMMES DES SOLDATS BOMBONNAIS MORTS POUR LA FRANCE EN 14-18

FAMILLES BOMBONNAISES ENDEUILLÉES PAR LA GUERRE DE 1914-1918 Les noms des soldats nous indiquent quelles furent les familles qui perdirent des fils et des pères dans la guerre au service du pays. Il faudrait leur ajouter les noms des familles de leurs veuves pour ceux qui étaient mariés et de leurs mères quand l'information a pu nous parvenir. Sans prétendre être exhaustifs nous voulons rendre hommage à celles qui furent leurs compagnes et à leurs familles. Plusieurs communes de France ont élevé des monuments où les noms des... [Lire la suite]

17 octobre 2014

LES TROIS PREMIERS SOLDATS BOMBONNAIS DÉCÉDÉS EN 1914

24 AOUT - 6 SEPTEMBRE 1914 : 3 BOMBONNAIS MORTS DANS LES PREMIERS JOURS DE LA GUERRE. TOUS LES TROIS TOMBENT SUR LE FRONT DE L'EST EN MEURTHE ET MOSELLE. Paul PERSON né le 19 mai 1889 à Bernay-Vilbert, Tambour et soldat de 2e classe au 31e Rgt d'Infanterie, mort pour la France, tué à l'ennemi à Longuyon (Meurthe et Moselle) le 24 aout 1914. Il avait sa famille à Bombon. Jules CHERTEMPS né le 20 février 1882 à Bombon, Soldat de 2e classe au 146e Rgt d'Infanterie, mort pour la France le 6 septembre 1914, tué à l'ennemi au... [Lire la suite]
09 octobre 2014

2e BATAILLON DE CHASSEURS À PIED - TROIS BOMBONNAIS EN 1914-15

17 OCTOBRE 1914 - 17 OCTOBRE 2014 ? Trois Bombonnais du 2e Bataillon de Chasseurs à pied combattirent dans la même unité avant de perdre la vie pour défendre la patrie. Il est probable que d'autres Bombonnais ont combattu à leurs côtés, ont vécu le même enfer mais ont eu la vie sauve. Certains sont revenus blessés ayant perdu un parent, un ami. Peutêtre reste-t-il encore des souvenirs de ce Bataillon dans les maisons de Bombon ? Tous les trois sont tombés en différents lieux: Fulgence Jozon, le 17 octobre 1914 à Monchy-au-Bois... [Lire la suite]
16 août 2014

BOMBON SE FAIT REMARQUER EN AVRIL 1935

La presse d’avril 1935 met les phares sur Bombon Un Tchécoslovaque qui travaille et vit à Bombon vend sa fille à des nomades. Jean Izacovic, Tchécoslovaque venu en France avec sa femme en 1928 comme ouvrier agricole, erra de ferme en ferme jusqu’en septembre 1934 où il fut engagé à Bombon  par M. Vallé qui lui trouva un emploi d'ouvrier de culture dans sa ferme. Il put ainsi se fixer à Bombon avec sa famille: trois filles, dont une de deux ans et un bébé. Mais le couple se  sépare et Jean Izacovic vit avec une autre... [Lire la suite]
Posté par TIMKIT à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 juillet 2014

CINQ ENFANTS JUIFS ACCUEILLIS À BOMBON ENTRE 1942 & 1945

BOMBON ÉTAIT UN VILLAGE OCCUPÉ Une centaine de soldats allemands avec leurs officiers habitaient les quelques maisons laissées vides, et même certains d'entre eux se logeaient chez des Bombonnais. Pourtant Charles et Madeleine GAGNON prirent le risque d'héberger des enfants juifs. Madeleine était nourrice agréée par l'Assistance publique et son métier lui permettait d'accueillir des enfants, mais avec les lois anti-juives de Vichy certainement pas des enfants juifs. Charles GAGNON était berger. Ils risquaient leurs vies car... [Lire la suite]